L’assurance emprunteur, qu’attendre de la visite médicale ?

L’assurance emprunteur, qu’attendre de la visite médicale ?

L’achat immobilier est un parcours avec plusieurs étapes. Vous pensiez toutes les connaître, mais celle-ci va vous engager dans un domaine un peu plus personnel : celui de votre santé. Cette question sera même essentielle pour obtenir votre crédit bancaire. Décryptage !

LES ASSUREURS, DES RISQUES MESURÉS
Pour vous protéger durant votre prêt immobilier, les compagnies d’assurances ont besoin, en retour, de s’assurer que vous êtes en bonne santé, et sinon, connaître la nature de vos problèmes médicaux. Dans de très rares cas, une simple déclaration d’état de santé sur l’honneur vous est demandée, mais attention, en cas d’omissions, les sinistres ne seront pas couverts. Selon
votre âge, votre situation professionnelle, la durée du financement et le montant de votre emprunt (à partir de 250 000 € ou de 400 000 € selon les assurances), un questionnaire de santé détaillé ou un rendez-vous médical vous sont demandés. Le médecin doit vous examiner et faire un rapport.
Quand tout se passe bien, vous êtes ensuite couverts en cas de décès, d’invalidité ou d’incapacité de travail tout au long de votre prêt immobilier et suivant un pourcentage du montant de la somme empruntée. Si vous avez des soucis de santé, les risques pris par les assureurs sont plus importants et cela impacte le prix de leur garantie, alors majorée. Même si certaines banques refusent d’accorder un prêt dans le cas où vous dénichez une autre assurance, n’hésitez pas à faire jouer les comparatifs dans un an, la loi Hamon autorise ce changement !

LES GARANTIES ET LEURS ABRÉVIATIONS
DC : la garantie décès, qui engage l’assurance
à rembourser la totalité du prêt en cours, en cas de décès de l’assuré.
PTIA : la garantie Perte Totale et Irréversible d’Autonomie, qui engage l’assurance à rembourser la totalité du prêt en cours, en cas de maladie ou d’accidents invalidants.
IPT : la garantie Invalidité, Permanente et Totale (variations des modalités selon les assurances)
IPP : la garantie Incapacité Permanente Partielle (variations des modalités selon les assurances)
ITT : la garantie d’Incapacité Temporaire et Totale de travail (variations des modalités selon les assurances)
PE : la garantie Perte d’Emploi (variations des modalités selon les assurances)
Depuis la loi Hamon, les souscripteurs disposent d’un délai de 12 mois pour changer d’assurance emprunteur. Des délais de carence et de franchise sont certainement indiqués dans votre contrat, prenez-les en compte dans vos calculs.

LES QUESTIONNAIRES MÉDICAUX, LA VISITE MÉDICALE
Pour commencer, vous n’aurez aucuns frais à avancer et aucune facture à régler, (si vous choisissez un médecin ou un centre médical différent de celui qui vous est proposé, vous obtiendrez un remboursement), tout est pris en charge par la compagnie d’assurance.
Devant vous, deux ou trois feuilles avec des dizaines de questions et un choix de réponses souvent restreintes : Oui/Non. Suivant les résultats, analysés presque en simultané, certains emprunteurs sont ensuite invités à effectuer une visite médicale pour vérifier leurs antécédents médicaux. D’autres, à l’issue du questionnaire, passent directement à l’étape suivante.
Encore une fois, les comparatifs d’assurance sont nécessaires, votre banque, votre courtier ou votre agent immobilier pourront vous guider dans vos recherches.

DES EXAMENS DE SANTÉ SOUS PROTECTION DE CONFIDENTIALITÉ
Ce couple en bonne santé, entre 35 et 36 ans, raconte que pour un emprunt immobilier de 600 000 €, ils ont dû se soumettre à une prise de sang et un électrocardiogramme.
Pour cet emprunteur de plus de 40 ans, qui a signalé des problèmes de dos, des analyses d’urine ont été exigées. Dans ces deux cas, on vous demande de venir à jeun. Pour les rendez-vous, le matin est bien plus malin.  De manière générale, votre poids, votre taille, vos habitudes alimentaires, votre consommation ou non de tabac et d’alcool (plus de trois verres par jour peuvent être considérés comme facteurs de risque), mais aussi parfois votre taux de cholestérol, de triglycérides et de glycémie sont analysés. Surtout, pensez aux délais causés par les prises de rendez-vous, la visite, l’analyse des résultats (valables 6 mois) et leur transmission à la compagnie d’assurance. Cette dernière vous appliquera ensuite soit le tarif de base, soit une surprime médicale, ou encore une exclusion partielle ou totale de certaines garanties. Elle peut aussi refuser votre dossier.
Ce dernier reste confidentiel, protégé par le secret médical et les principes du CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés).

acheter