3 pistes pour constituer son patrimoine

3 pistes pour constituer son patrimoine

Acheter sa résidence principale, investir dans du locatif ou dans une SCPI : avec des taux d'intérêt qui restent à des niveaux très attractifs et la prolongation des dispositifs PINEL et du prêt à taux zéro, c'est le moment où jamais d'en profiter !

ACQUÉRIR SA RÉSIDENCE PRINCIPALE
La pierre reste un placement sûr pour 60 % des Français. Jugée moins hasardeuse que les actions, l’or ou les métaux précieux, c’est une valeur refuge qui permet de préparer sereinement son futur et de se constituer un capital. Première étape : acheter sa résidence principale. « C’est la première pierre à poser à l’édifice » confirment d’une façon unanime les gestionnaires de patrimoine. Ce premier achat permettra, quelques années plus tard, d’investir dans une plus grande surface et de préparer sa retraite.

ACHETER DU LOCATIF
Acheter un bien immobilier en vue de le mettre en location dans le cadre du régime Pinel est un des dispositifs les plus en vogue actuellement. La loi Pinel permet en effet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu- 12%sur6ans,18% sur 9 ans ou 21%sur 12 ans – tout en se constituant un patrimoine solide et pérenne. A terme, vous pourrez soit revendre votre bien, soit le conserver et bénéficier d’une rente grâce aux loyers qu’il génère. De quoi arrondir sa retraite ! Mis en place en 2014, le dispositif a boosté les investissements immobiliers. Selon l’Observatoire de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), le nombre de logements mis en vente n’a jamais été aussi haut depuis 2010 ! Une tendance qui pourrait se poursuivre suite aux annonces du gouvernement Philippe concernant le plan Logement...

INVESTIR DANS UNE SCPI
L’investissement dans du locatif est trop contraignant pour vous ? Et si vous investissiez dans une SCPI ? Les sociétés civiles de placement immobilier sont une bonne solution pour diversifier son patrimoine sans souci de gestion locative. Le principe est simple : à l’image d’un Fonds Commun de Placement (FCP) ou d’une Sicav, l’épargnant achète des parts d’une société qui détient plusieurs centaines de biens en portefeuille. L’investissement dans la pierre-papier a actuellement la cote. Preuve de cet engouement, les SCPI s’attendent à collecter près de 8 milliards d’euros en 2017 ! Seule ombre au tableau, Bercy s’apprêterait à les inclure dans l’assiette du nouvel Impôt sur la fortune immobilière.
Constituer son patrimoine sans souci de gestion locative tout en bénéficiant d’une fiscalité favorable, vous en rêviez ? C’est possible grâce à la nue-propriété ! Le principe est simple : il permet à un investisseur de se porter acquéreur d’un appartement dont l’usufruit est acheté par un bailleur social. A charge pour ce dernier d’assurer la gestion du bien, de percevoir les loyers, d’assumer les risques locatifs et de s’acquitter des charges - taxe foncière, charges d’entretien, grosses réparations – pendant une durée de 15 à 20 ans. A l’extinction de l’usufruit, le propriétaire récupère son bien en pleine propriété sans frais et sans fiscalité. Il peut ensuite en disposer comme bon lui semble. Acheter en nue-propriété permet une défiscalisation intéressante. Le nu-propriétaire ne touchant pas de loyers sur son bien, ne paie pas les impôts inhérents à ces revenus. « En revanche, c’est un investissement assez difficile à financer puisque l’idéal est de pouvoir payer comptant » précise Guillaume Delreux, gérant de la société 9 pour tous.

acheter