La brique pour une maison durable et design

La brique pour une maison durable et design

Utilisée depuis des siècles pour ses qualités de durabilité et de fiabilité, la brique est aujourd’hui plus actuelle que jamais. Associée au verre, au bois ou au métal, elle crée des ponts entre les époques et réinvente l’esthétisme du mur !

La brique est au Nord ce que le bois est à la Scandinavie. Ça n'est pas Gilles Bernard, Pdg des Briqueteries du Nord, entreprise centenaire, qui dira le contraire. Voilà plus de cent ans que son arrière-grand-père, Henri Bernard, a créé les Briqueteries du Nord. « Si la brique apparente est presque exclusivement utilisée dans le nord de l'Europe, la raison est simple : elle est géologique. L'homme a toujours construit avec ce qu'il avait sous la main, or ici nous avons de l'argile. Depuis bien longtemps, la brique fait partie de nos paysages. On peut tout faire avec ce petit matériau modulaire » s'enthousiasme le dirigeant.

Un travail minutieux
Certes, la brique n'est plus le seul matériau à garnir nos façades. Les modes en construction ont vu fleurir le bois ou encore l'enduit pour ne citer qu'eux. Si ce petite module se prête à toutes les fantaisies, Pascal Allavoine, directeur de centre chez Maisons d'en Flandre reconnaît qu'il a un coût. « C'est un produit qui nécessite une mise en oeuvre pointue et parfaite. La moindre imperfection dans la pose se traduit par un défaut esthétique. Il faut un réel savoir-faire. Les joints doivent être réguliers et il faut savoir jouer avec la brique. Car chaque brique est unique ! C'est un matériau vivant. Lorsque nous réalisons une maison, les briques achetées proviennent toutes de la même cuisson, sinon nous pourrions avoir des variations dans les teintes, alors qu'il s'agit de la même référence. Chez Maisons d'en Flandre, nous travaillons avec un réseau de maçons spécialisés ».

La brique, une nouvelle tendance
Depuis quelques années, le rectangle argileux a su se moderniser ! Non, la brique n'est plus associée à la maison du passé. Aujourd'hui, les nouvelles couleurs et l'association avec d'autres matériaux comme le verre (grandes baies vitrées) ou encore le bois a littéralement transformé le regard sur le matériau. Noire, rouge, ocre, jaune et même blanche, la belle s'adapte aux nouvelles tendances. « C'est un produit qui a su accompagner la mode chromatique » témoigne Gilles Bernard. « Dans nos briqueteries, nous avons une trentaine de références de la chaumine (rouge nuancé de jaune) à la brique de Leers (camaïeu de rouge foncé) en passant par la Basalte (Gris noir nuancé de marron) ou encore la Loft Cottage (Jaune sablé). ».

Esthétique mais aussi pérenne !
« Aujourd'hui, la brique n'est plus ressentie comme un produit traditionnel, nous pouvons réaliser des architectures très contemporaines en jouant sur les volumes, les ouvertures, les couleurs ou en la mariant avec d'autres matériaux. Nous apportons parfois quelques petites touches de bardage en bois, c'est un matériau qui se marie facilement avec d'autres » poursuit Pascal Allavoine. Autre avantage et non des moindres, la brique se veut particulièrement durable. « Elle nécessite très peu d'entretien. C'est le matériau durable par excellence » confirme Gille Bernard. «Elle est poreuse et permet donc à l'eau de ruisseler et de ne pas faire de traces. Contrairement à l'enduit que se salit rapidement, la brique, elle, est "auto nettoyante" du fait de ses qualités intrinsèques. Elle est pérenne, durablement propre et surtout d'une solidité extrême. Si elle est bien conçue, une fois posée, elle peut traverser quelques siècles ! ». Longue vie à la brique, oserait-on dire !


TEMOIGNAGE
Christian Paindavoine, Demeures du Nord

La Brique… Je n’imagine pas un seul instant notre paysage du Nord sans ces belles maisons en briques et tuiles de terre cuite qui en font toute la richesse architecturale. Nos maisons contemporaines doivent se fondre dans le paysage, grâce justement aux couleurs chaleureuses de la terre cuite. Elles sont pour nous des interprétations contemporaines de l’architecture de campagne « fin 19ème-début 20ème ». Il faut privilégier la brique, non seulement pour la chaleur de son aspect, mais aussi pour son immense protection thermique, autant l’hiver que l’été. Sa qualité de vieillissement agit comme une patine lente et noble. Les villas géométriques d’architecture cubique, souvent en enduit blanc, ne doivent constituer qu’une minorité dans le paysage… Leur intégration, je le répète souvent, doit respecter le site. Pour Demeures du Nord, nous nous faisons une nécessité, un devoir même, de perpétuer cette tradition, en l’associant à la modernité de nos maisons… Comme le fit déjà Mallet-Stevens dans « les années 20 », en l’imposant de manière avant-gardiste sur la Villa Cavrois à Croix.


QUESTIONS à Pascal Lesot, directeur des ventes Groupe MaisonNeuve
Que représente la brique sur votre marché ?

Elle représente plus de 70 % des maisons que nous construisons. D'une part parce qu'elle a su formidablement se moderniser. Aujourd'hui, nous avons une multitude de choix dans les couleurs et les techniques pour réaliser des architectures très contemporaines. Et d'autre part parce qu'elle reste une valeur sûre, elle bénéficie de qualités quasi inégalables. La brique possède une durabilit longue, elle support la pollution, le vent et les pluies. Dans notre région, cela a son importance !
Les maisons en brique coûtent-t-elles beaucoup plus cher ?
Elles coûtent plus cher c'est un fait. Mais il est important de voir sur le long terme, la brique ne nécessite pas d'entretien contrairement à d'autres matériaux. Plus temps passe, plus elle se patine et plus elle embellit ! Chez MaisonNeuve, nous travaillons avec une équipe de compagnons de la construction qui possèdent un réel savoir-faire dans le domaine. 

Dossier réalisé par Ludivine Fasseu

construire-et-renover