La maison en bois : Into the wild

La maison en bois : Into the wild

Quel enfant n’a jamais rêvé de construire sa propre cabane ? Il faut croire qu’une fois
devenu adulte, ce souhait ne s’assouvit jamais complètement... Grâce à ses propriétés, le
bois remporte le défi d’être esthétique et écologique. Pour une fois que la raison n’entrave
pas les choix du coeur, profitons-en !

Une cabane tout confort

Son évocation nous amène au coeur d’une nature verdoyante. Avec son apparence de cabane
tout confort, la maison en bois déchaîne les passions. Bien plus que l’objet d’une tendance
éphémère, cette demeure s’impose comme la maison du futur.

Posez-donc la question à votre entourage : dans l’imaginaire collectif, la maison en bois s’apparente avant tout au fameux chalet dans la montagne. Pourtant, elle a de plus en plus tendance à s’extirper des milieux froids et escarpés pour pousser en ville. Utilisé lors de la confection des tous premiers logis, le bois a perdu de sa superbe au fil des siècles au profit de nouveaux matériaux réputés plus solides tels que la brique ou le béton. Au 21e siècle, le naturel revient au galop et convainc les particuliers, soucieux de s’offrir un maximum de confort tout en respectant l’environnement.

Vivre son rêve

La principale force du bois ? Bien plus qu’un matériau en vogue, il incarne un mode de vie, un retour aux  sources. « La maison en bois se confond avec la nature », souligne Françoise de Franssu. Cette propriétaire et son mari ont bâti leur propre logis à Etaples-sur-Mer. Toute de bois vêtue, la demeure, baptisée la Grande Baie, profite d’un cadre idéal et se pourvoit d’une chambre d’hôtes.

Un rêve qui prend de l’ampleur, comme nous le prouve Jean-François Lefebvre, gérant de l’agence Canopée Architecture, un groupement d’artisans du bâtiment, spécialisé dans l’ossature bois. « La maison en bois est devenu un rêve depuis les années 2000, nous déclare-t-il. Selon lui, se diriger vers ce type de construction traduit « une volonté de se différencier, même si ce n’est pas avoué ». Toutefois, réaliser son rêve a toujours un coût.

Un matériau vivant et sain

Le bois oppose sa chaleur naturelle à l’inertie des matériaux modernes. Il exhale une odeur qui n’est pas sans
rappeler celle de la forêt et donne une âme à la maison. De plus, ce matériau apporte du cachet à votre demeure et la rend authentique. Pour parfaire l’ensemble, le bois protège votre santé ! Perspirant, il garantit un environnement intérieur sain en régulant l’humidité et en réduisant les risques d’allergie. Seul inconvénient, peut-être : les bruits de craquements, caractéristiques de ce matériau, qui peuvent vous réveiller la nuit si vous avez le sommeil léger.

Un large champ des possibles

La maison en bois quitte peu à peu son aspect de chalet pour adopter une configuration contemporaine. De la traditionnelle à la plus originale, des formes anguleuses aux plus arrondies, en matière de configuration, tout est permis ! « L’ossature bois est la plus répandue pour sa grande liberté d’architecture », nous explique Jean-François Lefebvre de Canopée Architecture. Bien que les tuiles rouges soient largement plébiscitées dans notre région, vous pouvez imiter Françoise de Franssu en tentant l’originalité : « Pour le toit de La Grande Baie, nous avons choisi les tuiles de bois », nous révèle-t-elle. Et pourquoi ne pas se fondre complètement dans la nature en optant pour une toiture végétale ?

Une maison en bois, ça flambe ?

L’une des premières questions à laquelle sont confrontés les propriétaires d’une maison en bois est la suivante : la moindre étincelle ne risque-t-elle pas de tout faire partir en fumée ? Halte aux fausses idées ! Le bois transmet dix fois moins vite la chaleur que le béton, ce qui évite à l’incendie de se propager trop vite. Vous n’y croyez pas ? Voici une preuve irréfutable : les assureurs n’exigent aucune surprime pour assurer une construction bois contre l’incendie !

 

Un habitat écologique

Depuis que la réglementation thermique 2012 est entrée en application, les constructeurs doivent bâtir des maisons dont les performances équivalent celles des Bâtiments Basse Consommation (BBC). La construction bois devrait donc avoir un bel avenir.
Le bois est un matériau massivement utilisé dans les pays scandinaves. Il est reconnu pour sa grande capacité d’isolation et son inertie. Françoise de Franssu nous le confirme : « Notre maison bénéficie d’une très bonne isolation. Il y fait très chaud l’hiver et, en été, nous ne sommes pas embêtés ». Lors de la construction d’une maison en bois, il ne sera donc pas nécessaire, pour l’isolation, de rajouter une myriade d’épaisseurs. De ce fait, « il n’y a pas de perte de surface habitable », nous informe Jean- François Lefebvre de l’agence Canopée Architecture. En effet, les murs étant moins épais, la surface habitable est plus importante que dans une habitation traditionnelle de même superficie. Sachez qu’opter pour le bois ne suffit pas toujours. Pour que votre habitation atteigne ses performances  thermiques optimales, veillez à éradiquer les ponts thermiques, à orienter votre maison face au soleil et à vous procurer des équipements performants tels que le triple vitrage, la ventilation à double-flux ou les panneaux photovoltaïques.

Jusqu’au-boutiste…

Pour que la construction de votre maison ne soit pas contre-productive à l’égard de la nature, optez pour un bois issu d’une forêt durablement gérée. Pour ce faire, il doit présenter le label FSC, seul organisme fiable qui
lutte contre la déforestation.

construire-et-renover