Gravelines, l'art d'enchanter l'été

Gravelines, l'art d'enchanter l'été

Grâce à une histoire riche et à un patrimoine préservé, de grands espaces propices à la pratique de sports de nature et une jolie station balnéaire, Gravelines fait partie de nos destinations fétiches pour l’été. Suivez le guide.

<span 12px;"="">A Gravelines, la fraîcheur n’est pas difficile : l’eau est partout ! Autour de ses fortifications que l’on découvre en bateau, tout l’été et en particulier le jeudi 24 août à 18h pour une visite en prélude au grand son et lumières Les Pêcheurs du Temps (voir plus loin). Et bien sûr au bord de la mer, car la station de Petit- Fort-Philippe s’anime tout l’été autour des sports nautiques bien sûr (rdv à la base nautique et de plein air Jean Binard) mais aussi grâce à ses bonnes terrasses et promesses de belles rencontres. A partir du 14 août, le parvis du phare et la digue de mer vibreront ainsi chaque après-midi des coups de pinceaux de peintres avec lesquels il fera bon causer huiles, inspiration, regard ou techniques... Et si les spirales de peintures noires et blanches du phare vous intriguent toujours, profitez- en pour lever le mystère et gravir les marches de cet emblème de la ville.

Destination idéale pour toute la famille, la ville offre une multitude de visites originales pour profiter de l’été à son rythme. Les amateurs de sensations fortes fileront au PAARC pour tester la nouvelle tyrolienne et descendre la colline de l’Aa... frissons garantis ! Les gourmands savoureront l’histoire avec une visite « Croq’patrimoine » à la découverte du patrimoine fortifié achevée autour d’une dégustation de produits du terroir (le samedi 5 août à 10h)... Quant à ceux qui ne tiennent pas en place, ils adoreront la nouvelle formule de visite « dans les starting blocks » ! A petites foulées, on s’aère tout en découvrant la cité fortifiée et ses espaces de nature (le 3 août) et la digue de mer et la cité maritime de Petit- Fort-Philippe (le 7 septembre). Ou comment prendre soin en duo du corps et de l’esprit !

Au cœur de cette effervescence estivale, si l’on prenait le temps de contempler et de s’interroger ? Abrité dans la poudrière du Château-Arsenal édifié par Charles Quint au 16e siècle, le musée du dessin et de l’estampe originale nous ramène justement à l’époque de ce siècle si riche pour le développement des arts. L’exposition « Le chant des astres, gravures du 16e siècle » nous convie de gravure en gravure à la découverte de la naissance de la musique occidentale. Et justement parce que la musique serait issue de l’organisation harmonieuse du cosmos, on plonge tout droit dans l’autre exposition du musée, consacrée à Agnès Dubart. Cette jeune graveuse originaire de Lille nous convie à un voyage envoûtant au cœur des astres, de personnages mythiques, de divinités, à travers des œuvres où la musique n’est jamais bien loin. « Mécanique céleste », un duo d’expos qui amène à voyager bien plusloin qu’on le soupçonnait !

C’est une institution à Gravelines, qui mobilise les habitants tout au long de l’année. Le son et lumières « Les pêcheurs du Temps » est exceptionnel par son cadre : la Porte aux Boules, qui joue d’ailleurs un personnage à part entière dans cette grande fresque historique. Les 24, 25, 26 et 31 août et les 1er et 2 septembre, 350 figurants équipés, 200 costumes et accessoires, 1500 costumes, des danses, des combats et tournois équestres nous embarquent au fil des siècles des invasions barbares à la libération de Gravelines. Les tableaux s’enchaînent, comme les personnages, de la matelote à Vauban, de Jean Bart à Napoléon. Un spectacle à vivre en famille, qu’à peine fini on souhaite voir une 2e fois pour en apprécier tous les détails !

Dernier coup de cœur parmi tant d’autres, la belle programmation du Chemin des arts, tous les week-ends d’été. Sur le chemin de ronde, des artistes s’installent au cœur du patrimoine militaire et en particulier au niveau des 3 corps de garde réhabilités par la ville pour parler de leur art. La plus belle manière qui soit de créer une synergie entre vestiges militaires, balade et pratiques artistiques. Nathalie Palomino (voir page suivante) fera partie des jolies rencontres à ne surtout pas manquer.

 

emmenager--demenager