OÙ INVESTIR EN MÉTROPOLE LILLOISE ?

OÙ INVESTIR EN MÉTROPOLE LILLOISE ?

Avec la reconduction des dispositifs Pinel et du PRKT à taux zéro pour 4 ans dans les zones tendues (A, A Bis et B1), c’est le moment ou jamais d’investir dans l’immobilier neuf. Le point sur les meilleurs endroits pour acquérir un bien en métropole lilloise et les programmes en cours de commercialisation.

Lille centre ou périphérie ? Appartement ou maison ? T2 ou T4 ? Pas toujours facile de savoir dans quel quartier investir et dans quel type de bien. Après plusieurs mois d’incertitude concernant le maintien ou pas du Pinel et du PTZ, les annonces du gouvernement au mois de septembre dernier ont soulagé promoteurs, constructeurs... et investisseurs ! Récemment, la décision du Tribunal administratif d’annuler l’encadrement des loyers en vigueur à Lille depuis le mois de mars, a également réjoui les professionnels du secteur. « C’est un très grand jour pour nous, le résultat d’un combat mené depuis bientôt un an dans l’intérêt des propriétaires », confirmait Jean-Pierre Berlinet, président de l’UNPI Nord de France dans les colonnes du journal Le Monde du 17 octobre dernier. Des annonces qui devraient doper les ventes d’un marché immobilier déjà bien dynamique !

Des quartiers en pleine mutation
Fives Cail Babcock, Saint-Sauveur, Euralille : de nombreux projets d’urbanisme visant à transformer la ville de Lille sont en cours. Ainsi, l’ancienne gare de marchandises Lille-Saint-Sauveur, friche ferroviaire inutilisée depuis 2003, doit être reconvertie en nouveau quartier. A terme, Saint-Sauveur comptera 2500 logements - dont plus d’un tiers de logements sociaux - développés sous la forme « d’îlots nordiques » c’est-à-dire mêlant habitats variés, commerces, services de proximité et nature en cœur d’îlot. Premiers coups de pioche prévus à l’horizon 2019. Et ce n’est pas tout ! Ancien fleuron de l’industrie locale, le site de l’entreprise Fives Cail Babcock qui s’étend sur 25 hectares - dont 17 de halles monumentales - est en pleine mutation. Enfin, situés à l’ouest de l’agglomération lilloise, les quartiers des Rives de la Haute-Deûle et d’Euratechnologies sont aussi en pleine métamorphose et attirent les investisseurs...

DU COTE DES PROGRAMMES IMMOBILIERS
A Lille
Classée en zone tendue (zonage A) la ville de Lille a toujours un effet rassurant sur la clientèle de primo-investisseurs. Dans le prolongement d’Euralille, la résidence Lux (BDP Marignan) avec ses 42 appartements du 2 au 5 pièces duplex, proche de la gare, du métro et des accès autoroutiers propose des biens de type 3 (à partir de 235 000 € avec parking) ou 4 (à partir de 274 000 euros). « Si les acheteurs vont plus facilement sur les T2 parce que l’investissement est moindre, il faut savoir qu’il y a une forte demande
locative pour le T3 et le T4 » précise Jean-Philippe François, directeur commercial chez BDP Marignan. Le promoteur lance également une 2ème tranche de commercialisation de son programme Art’Monia idéalement situé entre Wazemmes et Saint-Michel/Sébastopol (livraison fin 2019). Enfin, à Lille sud, à proximité du commissariat, en plein cœur d’un quartier émergent, la résidence Solaris offre la possibilité aux acquéreurs d’acheter un T4 à partir de 230 000 €. Une bonne option pour ceux qui ont envie d’un bien plus grand... et moins cher ! Du côté de Vinci Immobilier, les résidences 291 Victor Hugo, boulevard Victor Hugo à Lille et Acti’City sont aussi des valeurs sûres. « Le fait d’être en zone tendue, que les logements soient bien desservis, qu’il y ait le métro au pied des bâtiments et que le quartier soit en pleine mutation rassure les investisseurs » confirme Nicolas Fontier, directeur commercial Nord Champagne Picardie.
En proche périphérie
La proche périphérie de Lille a les faveurs des familles en quête de surfaces
plus généreuses. Situées en zonage A, les villes de Lomme, Saint-André-lez- Lille, Marcq-en-Baroeul, La Madeleine, Lambersart, Loos et Wasquehal offrent une alternative intéressante aux acquéreurs. A la Madeleine, le groupe Sofim commercialise actuellement le programme Amarante. « Cette petite résidence intimiste bénéficie d’un emplacement exceptionnel : rue du Ballon, dans un quartier calme et résidentiel, à quelques pas des gares et du centre-ville de Lille, précise Constance Houzé, responsable Marketing & Communication. Un soin tout particulier a été porté aux choix des prestations afin de proposer à nos clients des appartements de standing ». Pour ceux qui font le choix de vivre en périphérie mais non loin de Lille, les programmes Métropolitan (Lille- Hellemmes), Art de vivre (Lomme), ou encore Le Jardin d’Eloa (Villeneuve d’Ascq) commercialisés également par Sofim et éligibles au Pinel ont l’avantage d’être plus accessibles aux primo-accédants ou pour un premier investissement. L’opération Chemin du Bailly (BDP Marignan) à Marcq-en-Baroeul s’adresse, quant à elle, à une clientèle qui veut bénéficier de toutes les commodités (transports/commerces/loisirs) tout en étant « au vert ». Prix d’entrée pour un T2 : à partir de 186 000 € avec parking en sous-sol. Dans un tout autre registre, la résidence étudiante Tremplin à Villeneuve d’Ascq portée par Bouygues Immobilier, au pied du campus Lille 3, permet d’investir en LMNP (loueur meublé non professionnel). « L’avantage, c’est le faible ticket d’entrée, la création de déficit foncier et la sérénité de la gestion locative entièrement prise en charge par notre partenaire Néméa » confie Thomas Benard, directeur d’agence.

investir