LE GROUPE RABOT DUTILLEUL A FÊTÉ SES 100 ANS EN 2020. QUELS SONT VOS SECRETS DE LONGÉVITÉ ?

L’un des secrets repose sur notre stratégie de groupe et notre vision à long terme. C’est ce qui a permis à Rabot Dutilleul une croissance importante, dès le milieu des années 80, notamment grâce au changement de nos métiers. D’une entreprise de gros œuvre en béton armé, nous sommes devenus progressivement une entreprise générale de conception, construction et promotion. Cela nous a ouvert à de nouveaux métiers et interlocuteurs. C’est aussi la mobilité de l’entreprise, qualité constante depuis l’origine, puisque, dès 1920, Rabot Dutilleul s’est déplacé pour construire dans sa spécialité : le béton armé. Nous avons alors travaillé hors de notre région de référence, en Ile-de-France, puis plus tard, en Pologne, en République- Tchèque, en Algérie, que ce soit par notre initiative ou pour accompagner un client. Être une ETI (Entreprise de taille intermédiaire) familiale et indépendante nous donne également plus d’agilité que d’autres. Notre taille et la proximité géographique des collaborateurs nous rendent plus réactifs que les grands groupes.

QUEL EST VOTRE PLUS BEAU SOUVENIR, CELUI DONT VOUS ÊTES LE PLUS FIER ?

Incontestablement celui d’Euralille, notre vitrine où nous avons réalisé beaucoup de projets depuis son origine, il y a trente ans. Nous y avons jeté notre dévolu car le quartier représentait un gros marché, mais aussi un projet structurant pour le territoire qui allait renforcer son attractivité et le transformer avec un virage vers le tertiaire. Étant une entreprise ancrée dans notre territoire, cela avait beaucoup de sens. Nous avons notamment accompagné les premiers projets (Tour Lille Europe, Atrium) grâce à notre savoir-faire technique et notre ingénierie. Puis, nous avons réalisé des constructions emblématiques comme celle du World Trade Center, premier espace de coworking, à deux pas de la gare de Lille- Europe. Dans la continuité, nous avons également développé le quartier du Bois Habité, au cœur d’Euralille 2, près de la porte de Valenciennes, avec l’implantation de notre siège social, à côté de celui du conseil régional des Hauts-de-France, que nous avons aussi construit. Ce fut là une seconde phase d’extension pour Euralille avec en ligne de mire la ville de demain, la mixité des usages (logements, bureaux, espaces verts...). Aujourd’hui, nous poursuivons notre accompagnement sur Euralille, en reconstruisant la ville sur la ville (siège de la SNCF, Onix, Swam, ShAke...).

NOUVEAUX MARCHÉS, NOUVELLES STRATÉGIES... LES ENTREPRISES DU BÂTIMENT DOIVENT SE RÉINVENTER POUR RESTER DANS LA COURSE ÉCONOMIQUE. QUELLE EST VOTRE TRANSFORMATION ?

Nous voulons être présents sur l’ensemble de la chaîne de valeur de la construction et de l’immobilier, en intervenant en amont des opérations complexes avec du montage intégrant ingénierie fi nancière et juridique, mais aussi stratégie immobilière avec l’objectif de créer de la valeur pour nos clients. Nous sommes également présents sur le marché de la rénovation et de la restructuration lourde avec le volet énergétique. Ainsi, nous sommes capables de garantir la performance énergétique des immeubles. Notre démarche d'écoconception, via notre outil d’aide à la décision ASAP (As Sustainable As Possible, aussi durable que possible) a permis d’accompagner des centaines de projets. Les principes de l’économie circulaire sont devenus des nouveaux enjeux dans le monde de la construction, c’est la raison pour laquelle Rabot Dutilleul travaille sur l’upcycling, en revalorisant les matériaux afin d’agir en faveur de l’impact environnemental. Nous accompagnons aussi le changement d’usage des bâtiments en transformant, par exemple, les immeubles de bureaux en logements. C’est un axe stratégique que nous avons entrepris depuis plusieurs années mais qui a tout son sens aujourd’hui dans le cadre du plan de relance.

S’ADAPTER AUX NOUVEAUX ENJEUX, DIVERSIFIER SES ACTIVITÉS... QUELS SONT LES AUTRES INGRÉDIENTS POUR SÉDUIRE ET RÉPONDRE AUX EXIGENCES DU MARCHÉ ?

Le secteur de la construction se transforme pour améliorer sa compétitivité et sa réponse aux clients, en respectant l’équilibre coût, qualité et délai. Il existe de nouvelles méthodes pour concevoir et construire. Pionniers sur nos méthodes industrielles, nous sommes dans l’amélioration continue. Rabot Dutilleul s’inspire des meilleures pratiques observées dans d’autres industries de production (ferroviaire, automobile, aéronautique). Afi n d’optimiser nos process de construction, nous nous appuyons sur le lean management et l'industrialisation. Pour coller aux nouvelles exigences, nous avons transformé nos méthodes de travail en déployant la maquette numérique BIM sur nos chantiers, qui permet de coordonner tous les acteurs et d’être ainsi plus efficaces.

QUELS SONT VOS PROCHAINS DÉFIS ?

Nous sommes dans une période de mutations. C’est pourquoi nous souhaitons accompagner ces grands bouleversements et répondre aux nouveaux besoins des clients, qui veulent plus de souplesse dans leurs programmes, être davantage impliqués, avec plus de collaboration et de co-construction. De nouvelles attentes en matière d’usage émergent. L’immobilier devient de plus en plus stratégique pour les villes et les entreprises, en termes de coût, de confort et de service vis-à-vis des occupants. Chez Rabot Dutilleul, notre challenge est d’accompagner ces changements avec des compétences nouvelles, plus larges. Autre défi à relever : la construction bas carbone qui va se développer avec de nouvelles techniques de construction, et l’emploi de nouveaux matériaux.

VOTRE CREDO : EN UNE PHRASE ?

Nous voulons pousser l’écoconception de nos bâtiments le plus loin possible.