Il y a des indices qui ne trompent pas... àl’image de son cœur de ville Le boulevard industriel . Les friches industrielles reconverties en lofts spacieux, les anciens hôtels particuliers transformés en maisons d’hôtes, les vitraux colorés et les jeux de briques des grandes demeures bourgeoises... Les traces d’une époque industrielle florissante peuplent son paysage urbain. Dans les années 2000, Julie Boulanger tombe sous le charme d’un hôtel particulier des années 30. "Lorsque j’ai cherché à m’installer pour ouvrir une maison d’hôtes, j’ai exploré Lille, Roubaix et Tourcoing, et je suis revenue avec plaisir à Tourcoing, cette magnifique demeure m’était destinée !" Aujourd’hui, La Villa Paula attire des professionnels en déplacement, des couples d’amoureux etdes touristes venus du monde entier. En s’appuyant sur ses perles architecturales, la ville a su faire de son patrimoine une richesse, un tremplin vers la modernité. Signe d’une attractivité retrouvée, la ville a gagné 1 400 habitants en 3 ans. Pour Hélène Villa, tout droit débarquée de Paris, Tourcoing a été un bon compromis : " Je vie dans un 45 m2 pour 520 euros de loyer par mois. Au-delà des prix attractifs, j’ai été agréablement surprise par la ville. Le parvis Saint-Christophe et son église magistrale donnent au centre-ville un air de prospérité comme elle a pu le connaître avant l’effondrement des industries."

LA REDYNAMISATION DU CENTRE-VILLE

Justement, le centre-ville, quartier le moins peuplé de la ville, est en pleine restructuration. Si certaines enseignes historiques en perte de vitesse ont mis la clé sous la porte, la municipalité a mis les bouchées doubles depuis 2016 pour endiguer le phénomène et repeupler le cœur de ville. "Avec la fabrique des quartiers, nous nous sommes lancés dans l’acquisition de cellules commerciales en hyper-centre. Les premières opérations ont débuté. Nous voulons reconquérir les pieds d’immeubles en rendant plus visibles les cellules commerciales. Nous allons aussi réinvestir les étages afin d’offrir des accès séparés pour y accueillir de futurs habitants" , précise François-Xavier Deffrennes, adjoint aux grands projets et à la rénovation urbaine. À proximité du centre commercial Saint-Christophe installé en 2011, le sens de circulation a été repensé et 150 places de parking ont été créées. Signe du changement qui s’opère, de nouveaux arrivants "branchés" ont même fait leur apparition au cœur du bal des commerçants. "Nous avons la Torrefactory, un chouette torréfacteur qui fait également salon de thé, ainsi que des commerces de bouche de qualité (boucherie, pâtisseries...), et une nouvelle épicerie bio vient d’ouvrir" , confirme Julie, propriétaire de La Villa Paula.
Non loin du centre-ville, après avoir vibré au rythme des métiers à tisser de l’entreprise Desrousseaux, le “Quadrilatère des Piscines” était jusque-là inexploité. Situé de la rue Nationale à la rue du Bus et de la rue du Haze à la rue Gabriel Péri, la mairie souhaite en faire un nouveau pôle attractif de la vie tourquennoise. Les 5 hectares de terrains accueilleront 400 à 500 logements, un groupe scolaire de 15 classes, un pôle petite enfance, des équipements culturels et associatifs, des bureaux, des commerces et des espaces publics. Les premiers logements verront le jour au printemps 2019.

TOURCOING, PROPULSÉE PAR LA DYNAMIQUE OUIGO

Boostée par l’arrivée de Ouigo, près de deux millions de voyageurs transitent par la gare de Tourcoing chaque année. Ilsn’étaient que 150 000 avant 2015. "C’est une formidable opportunité, il nous faut désormais donner un nouveau souffle au quartier de la gare, trop longtemps laissé à l’abandon" , affirme Jean-Marie Vuylsteker, Maire de Tourcoing. Depuis le 1er mars, la ville a lancé un appel à manifestation d’intérêt auprès des promoteurs aménageurs. L’objectif ? Transformer l’ensemble du secteur de la gare pour y développer une offre tertiaire, commerces, hôtelleries et services. La mairie souhaite créer un vrai pôle d’échange multimodal en lien avec la MEL situé entre le centre-ville de Tourcoing et l’écoquartier de l’Union. Un parking en silo verra le jour d’ici 2021. "Nous avons acquis auprès de la SNCF, la halle Sernam, à droite de la gare, et nous sommes en négociation avec la SNCF pour acheter le bâtiment de la gare." Près de 8 millions d’euros seront investis dans la reconquête de la gare. "Il y a déjà des appétits à ce sujet" , confirme le Maire de Tourcoing. Sur la place Sébastopol, le géant néerlandais de la e-réservation de voyages Booking.com a prévu d’installer son nouveau siège.

DE PLUS EN PLUS DE PROMOTEURS DÉVELOPPENT DES PROGRAMMES NEUFS DANS LA VILLE

Dans un parc clos et sécurisé le long de la chaussée Albert Einstein, Les Villas MY’ART développées par Nexity, mêlent logements collectifs en façade et maisons individuelles avec jardins privatifs. Le programme conjugue parfaitement intimité et espaces de partage. Une noue paysagère fait la part belle à la végétation et participe à l’esthétique du lieu. Lumineux, grâce à leurs grandes et belles ouvertures vers l’extérieur, tous les appartements sont dotés d’un balcon ou d’un jardin privatif. Les maisons MY’ART quant à elles, disposent d’un jardin privatif clos par des haies végétales, idéal pour profiter du calme et de la tranquillité de votre résidence.
Développée par Bouygues Immobilier, la résidence Connec’t propose des appartements neufs confortables, du 2 au 4 pièces. Tous les logements sont équipés de la Smartflower d’EDF qui permet de réaliser des économies d’énergie en produisant de l’électricité photovoltaïque. Située rue des Carliers, non loin de la gare de Tourcoing et des stations de métro, la résidence mise sur le bien-être de ses futurs habitants. ses aménagements paysagers soignés rendent le cadre de vie agréable. Bouygues Immobilier propose différentes options comme l’option prêt à vivre avec cuisine posée avant remise des clés pour un appartement prêt à habiter ou à louer. Livraison prévue au 2ème trimestre 2021.
C’est au cœur du nouveau quartier de l’Union que s’étendra d’ici 2020 “Esprit Nature”, un nouvel ensemble immobilier signé Cogedim. Cette résidence contemporaine est située au 172, rue de la Tossée, à deux pas du futur parc urbain quidoit être aménagé rue de Roubaix, du CETI (centre européen des textiles innovants) et du Kipstadium. Le programme Esprit Nature propose 44 appartements, du T2 au T5, avec parking, terrasse ou balcon. Dans un environnement paysager et arboré, des intérieurs lumineux aux agencements soignés. Avec un prix affiché autour de 2 200 euros du m2 (soit 93 000 euros pour 40 m2), il devrait plaire aux jeunes ménages